© Dossiersmarine - Copyright 2005-2020 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Transports-écuries (suite 3) classe Isère
classe "ISERE" dite série des 1200 tx Série de 13 navires, construits avec de nombreuses variantes - Ces navires ont aussi été classés comme "corvette-transport" ou "transport à batterie". En 1863 les Marne, Meuse, et Yonne furent rehaussées d’un pont en 1863. nom chantiers plans sur cale lancement en service rayé Dordogne Arman, Bordeaux Poirier 8-1854 30-05-1855 25-09-1855 24-02-1892 Durance Lorient Le Bouleur de Courtray 8-8-1854 1855 12-11-1855 12-08-1872 Gironde Arman, Bordeaux Poirier 8-1854 14-06-1855 1-09-1855 9-02-1867 Isère Rochefort Le Bouleur de Courtray 6-11-1854 22-8-1855 1-1856 17-5-1860 Loire Lorient id. 1-8-1854 15-6-1855 2-10-1855 12-8-1872 Marne Brest id. 20-10-1854 16-4-1855 7-1855 8-11-1878 Meurthe Cherbourg id. 25-10-1854 3-5-1855 14-5-1866 Meuse Lorient id. 26-8-1854 24-11-1855 29-2-1856 29-6-1881 Nièvre Lorient id. 26-10-1854 26-10-1855 24-1-1856 29-11-1871 Rhin Rochefort id. 10-1854 31-8-1855 11-1855 5-6-1886 Saône Brest id. 21-10-1854 17-4-1855 1-5-1855 24-5-1872 Seine Guibert, Nantes Guesnet 6-1855 10-12-1856 13-5-1857 6-11-1884 Yonne Cherbourg Le Bouleur de Courtray 28-4-1855 12-11-1855

caractéristiques

dimensions 73.32 x 12.90 x 7.47 (c) x 5.08 (tem) m (Yonne) 72.44 x 11.62 m (Seine) 72.7 x 11.62 x 5.3 m déplacement 950 à 1200 t ; 2685 à 2950 tpc vitesse 7.38 à 9 n (vapeur) - 11 n (voile et vapeur) effectif 153/189 h propulsion Machines de 162 chn à 2 chaudières tubulaires ; 1 hélice simple ou double bipale de diamètre variable d’une unité à une autre (de 3,64 à 4,1 m) ; puits d’hélice. Gironde, Dordogne, Loire, Nièvre, Durance et Meuse : machines Mazeline horizontales à bielles renversées de 600 chi : 2 cylindres d = 1,1 m ; c = 0,75 m ; 56 t/mn ; Dordogne : 9,4 n à 57,5 t/mn pour une pression de 2,4 atm et une puissance de 534 chi. Yonne, Rhin, Isère, et Seine : machines Nillus horizontales à bielles directes : 2 cylindres d = 1,1 m ; c = 0,65 m ; 65 t/mn. En 1869, à à la suite d’un échouement, le Rhin reçut la machine Schneider de l’Allier : 2 cylindres à bielles renversées : d = 1,31 m ; c = 0,9 m ; 230 chn. Gréés en 3 mâts carré (1930 m²) ou 3 mâts barque (1780 m²). Meurthe, Marne, et Saône : machines horizontales à fourreau Mangin pour la première, Moll (Indret) pour les 2 autres : 2 cylindres d = 1,25 m (diamètre du fourreau 0,5 m) ; c = 0,55 m ; 60 t/mn ; Marne : 9,2 n à 77 t/mn pour une pression de 2.7 atm et une puissance de 694 chi, la consommation étant de 1,72 kg/chi/h. charbon : 160 à 175 t voilure : 1930 m² en 3 mâts carré ; 1780 m² en 3 mâts barque (Dordogne : 1674 m²) autonomie 2 0000 N / 9 n armement origine : 4x12 NR3 ou obusiers Marne 1862 : 4x12, 1865 : 6x30 NR2 + 4x4 rayés, 1869: 4 x 14cm Loire 1862: 10 x 16cm obus., 1864: 2 x 12cm shell Durance 1855 : 6 x 16cm obus., 1866: 4 x 16cm obus. + 1 x 86mm rayés, 1864: 4 x 14cm rayés + 1 x 86mm rayés, 1870 : 4x14cm rayés Rhin 1870: 4 x 14cm, 1875: 2 x 14cm + 2 x 86mm rayés, 1879: 8 x 12cm rayés + 1 x 86mm rayés, 1885: 2 x 14cm rayés Nièvre 1866 : 4x12 obus., 1870: 4 x 14cm rayés + 1 x 86mm rayés, 1871: 4 x 14cm rayés + 2 x 86mm rayés Meuse 1868: 4 x 12cm rayés Saône 1863 : 4x12 obus. Meurthe 1855 : 4x30 obus. Yonne 1856 : 4x12 obus. Gironde : 1855 : 4x12 obus., 1857 : 12x30 obus., 1866 : 4x30 obus., 1869 : 4x16 cm obus. , 1872 : 4x14 cm, 1883 : 2x14 cm + 1x86 mm rayé Dordogne : 1855 : 4x12 obus., 1857 : 12x30 obus., 1866 : 4x30 obus. coque composite bois/fer (Dordogne, Gironde) fer (Seine) bois (pour les autres)

historique

Dordogne

6-10-1855 : appareille de Rochefort. 2-12-1855 : appareille de Toulon pour Marseille et Alger où il prend 1200 zouaves pour la guerre de Crimée. 5-1856 : épidémie de typhus au lazaret de Messine. 15-5-1857 : retour à Rochefort, puis départ pour la Chine et le Japon. 6-1859 : en Chine. 1-11-1859 : station navale des Mers de Chine. 3-1-1860 : départ de Manille (Cdt Faucon). 6-1-1860 : à Hong-Kong. 1-1861 : vers le Japon à Yédo. 2-11-1864 : quitte Woo-Sung pour la France. 22-11-1864 : repart de Saïgon après quelques réparations. 1-12-64 : franchissement du détroit de la Sonde. 28 au 30-12-1864 : escale à Port-Louis (île Maurice). 16-1-1865 : à Table Bay. 11-2-1865 : départ du Cap. 16-3-1865 : au Sénégal 11-4-1865 : départ de Gorée. 5-1865 : arrivée à Rochefort, venant du Japon. 1866 : carénage. 7-1871 au 12-1872 : désarmé à Brest. 1873-75 : un voyage par an aux îles Mascareignes. 1-4 au 22-8-1873 : Mascareignes. 4-8-1874 : Mascareignes. 3-4 au 1-8-1875 : Mascareignes. 2 à 9-1883 : abandonne l'hélice, pour marcher uniquement à la voile - affecté aux transports sur la Nlle-Calédonie. 1886-92 : navire hôpital à Diégo-Suarez. 24-2-1892 : rayé. 1893 : démolition sur place.

Durance

17-9-1855 : entrée en armement. 18-11-1855 : de Lorient pour Brest (CF Thoyon). 12-11-1856 : basée à Toulon pour le transport des troupes vers la Crimée. 12-1856 : armée pour une campagne de Chine. 19-01-1857 : quitte Toulon pour plusieurs années en Chine. 7-4-1857 : escale à Table Bay venant de Gorée. 2 au 10-2-1857 : transport se troupes de Tourane au cap St Jacques. 20-4-1858 : prise des forts de Pei-Ho. 24-8-1858 : mouillé à Hong-Kong. 2-1859 : participe au transport des troupes qui prennent Saïgon. 17-2-1859 : prise de Saïgon 22-2-1859 : stationnaire à Saïgon. La Durance au premier plan (coll. SHM Rochefort) 6-1859 : en Chine. 1-11-1859 : station navale des Mers de Chine. 18-1-1860 : à Singapour (Cdt Trébuchet). 5-1860 à 10-1861 : en rivière à Canton 9-02-1862 : quitte Saïgon pour la France. 12-06-1862 : arrivée à Cherbourg après cinq années passées en Chine - désarmé. 1862-66 : refonte à Cherbourg. 20-12-1866 : réarmée pour participer à l'évacuation du corps expéditionnaire du Mexique. 20-12-1866 : appareille de Cherbourg. 24-2-1867 : arrivée au Mexique pour évacuation des troupes. 15-3-1867 : appareille pour la Martinique avec tous les créoles présents et 12 civils. 6-4-1867 : arrivée à Fort-de-France venant de Vera-Cruz. C'est le dernier navire français à quitter le Mexique. 20-4-1867 : appareillage de la Guadeloupe. 9-05-1867 : retour à Cherbourg (CF Caillet). 9-1870 : réarmée et envoyée à Rochefort. 21-07-1871 : part pour la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe. 23-10-1871 : retour à Cherbourg. 12-08-1872 : rayée. 1875 : démoli.

Gironde

1-9-1855 : armé (CF Baliste). 19-11-1855 : départ de Kamiesh pour Toulon (240 pax). 15-11-1855 : dans le Bosphore, venant de Kamiesh. 27-12-1855 : arrivée à Toulon. 1856 : mers de Chine. 12-1857 : départ de Toulon pour la Chine. 4 à 9-1858 : participe au bombardement de Tourane ; participe à l'opération de Cochinchine. 11-1858 : côtes de Chine. 11-2-1859 : sur rade à Hong-Kong. 6-1859 : en Chine. 1-11-1859 : station navale des Mers de Chine. 9-11-1859 : à Manille, venant de Tourane. 3-12-1859 : de Hong-Kong pour Tourane. 6-4-1860 : appareille de Singapour pour la Chine (Cdt Bretel) avec une partie du 102e de ligne). 15-5-1860 : à Shanghai. 1-1861 : vers Bangkok. 2-9-1862 : appareille de Singapour pour Mahé (Cdt Pascalis). 23-9-1862 : passé le détroit de la Sonde. 23-4-1863 : désarmé à Cherbourg. 25-11-1863 : départ de Aden vers St Denis. 24-12-1863 : arrivée à St Denis. 1864-66 : désarmé. Début 1867 : évacuation du Mexique. 9-2-1867 : échoué devant Port-Royal de la Jamaïque. 15.2-1867 : l'équipage est secouru par le Ville de Lyon (Cdt Le Tourneur Hugon). 8-3-1867 : le Jean Bart et l'Achéron appareillent de Fort de France pour tenter de le relever - échec - bâtiment considéré comme perdu.

Isère

1856-59 : effectue des transports en Méditerranée et en Adriatique. 4-2-1857 : appareille de Toulon pour le Pirée (évacuation de la Grèce). 1-4-1859 : installation de stalles à Toulon. 27-04-1859 : transporte des batteries d'artillerie de Marseille sur Gênes. 09/12/1859 : quitte Toulon avec 86 passagers pour l'expédition de Chine. 1-3-1860 : escale au Cap. 16 au 20-4-1860 : escale à Singapour (Cdt Allègre). 17-5-1860 : l'Isère touche une roche à l'entrée de Amoy (Chine), au cours du transport du corps expéditionnaire de Chine, et se brise. La Saône et le brick anglais Acorn puis la Marne se portèrent à son secours. L'équipage et les passagers furent sauvés ainsi que la plus grande partie du chargement, ce qui valut l'acquittement au commandant à son procès. 17-8-1860 : rayé officiellement.

Loire

16-8-1855 : armé à Lorient. 5-10-1855 : essais machine en mer à Lorient . 11-6-1856 : appareillage de Toulon pour Alger, puis Crimée (CF Armand Le Mehorel). 12 & 13-5-1857 : appareillage de Ste Croix de Ténériffe pour la Réunion. 10-1857 à 1-1858 : de la Réunion à Toulon. 21-10-1858 : appareille de Brest pour Rochefort. 16-12-1856 : à Fort de France. 18-5-1857 : arrivée à St Louis du Sénégal, en provenance de Toulon. 29-5-1857 : Gorée. 1-8-1857 : réarmé après remontage de la machine. 2-4-1858 : arrivée à Lorient (CF Besson). 2-8-1858 : appareille de Fort de France pour la France. 3 au 5-8-1858 : escale à Basse-Terre. 2-9-1858 : arrivée à Brest, venant des Antilles avec 208 pax (CF Langle de Cary). 22-2-1859 : de la Guadeloupe à Brest. 15-3-1859 : à Brest venant de Cayenne et des Antilles. 21 & 22-3-1859 : de Brest à Lorient (CF de Langle de Cary). 21-4-1859 : entrée au bassin. 31-7-1859 : arrivée à Toulon avec l'Albatros, l'Orénoque, le Darien, 3 bataillons des 52e et 56e de ligne, et 3670 prisonniers autrichiens, venant d'Italie. 8-12-1859 : appareillage de Toulon pour la Chine avec 106 passagers. 2-2-1860 : appareille de Table bay pour Singapour. 17-4-1860 : arrivée à Singapour. 7-5-1860 : arrivée à Hong Kong, venant de France. 24-11-1862 : désarmé à Rochefort. 16-12-1863 : désigné pour aller au Mexique - réarmé. 22-5-1864 : arrivée à Lorient, venant de Cherbourg en transportant une partie de la machine de l'Héroïne (CF Dauriac). 1865 : expédition de Rome. 30-6-1866 : arrivée à Cherbourg venant de Brest. 24-1-1868 : arrivée à Lorient, venant de Brest. 20-3-1868 : arrivée à Lorient, venant de St Nazaire avec un chargement de vivres. 21-8-1868 : désarmée à Cherbourg. 18-10-1871 au 17-2-1872 : transformé en hôpital pour les insurgés; 1872 : annexe de la Ville de Nantes pour loger les insurgés de la Commune. 12-08-1872 : condamné. 5-2-1873 : renommé Dromadaire - gabare. 1877 : démolition à Cherbourg.

Marne

1855 : en Baltique. 4 au 14-2-1859 : escale au Cap de Bonne-espérance, en route pour Tourane. 10-4-1859 : appareillage de Singapour pour Cochinchine. 21-4-1859 : escale à Saïgon, en route vers Canton. 1-11-1859 : station navale des Mers de Chine. 4-4-1862 : arrivée à Cherbourg, venant de Chine. Le navire est en très mauvais état. 1863-64 : désarmé. 9-5-1865 : appareille de Cherbourg pour Mazatlan (CF de Freycinet). 1865-67 : campagne dans le Pacifique. 19-1-1868 : retour en France. la Marne (SHM Rochefort) 1869 : transports vers l'Algérie. 10-3-1869 : sortie de Brest pour essais. 1-4-1869 : placé en réserve 3e catégorie. 6-11-1869 : escale forcée à Cagliari (mauvais temps) entre Alger et Toulon. 12-11-1869 : arrivée à Toulon. 6-5-1870 : appareille de Toulon pour Dakar (CF Quernel). 31-5 au 1-11-1871 : ponton-caserne des insurgés de la Commune à Brest, puis désarmement. 1-11-1872 au 7-11-1878 : désarmé. 8-11-1878 : rayée - caserne à Brest. 1892 : démolition.

Meurthe

4-1857 : escale à Simmons Bay, en route vers la Chine. 30-1-1858 : prise de Canton. 20-4-1858 : prise des forts de Pei-Ho. 24-8-1858 : mouillé à Hong-Kong. 2 au 10-2-1859 : transporte des troupes de Tourane au Cap St Jacques. 1-11-1859 : station navale des Mers de Chine. 3-1863 : à Saïgon. 14-5-1866 : rayé. 1867-72 : navire-atelier à Saïgon.

Meuse

25-6-1857 : appareillage de Rochefort vers Toulon. 5 au 7-3-1859 : de Brest à St Naziare. 15-7-1859 : appareillage de St Nazaire pour Toulon. 10-2-1860 : à Cherbourg venant du Havre (CF Pradier). 3-6-1860 : appareillage de Brest pour St Nazaire. 11-1861 : fait partie de l'escadre de l'amiral Jurien de la Gravière au Mexique. 30-1-1862 : mouille sur rade de Sacrificios. 11-4-1862 : appareille de Fort de France pour la France. 14-5-1862 : arrivée à Lorient, venant de Vera Cruz. 28-5-1862 : appareille de Lorient pour Brest. 4-8 au 16-7-1865 : désarmé à Brest. 10-2-1866 : de Saint Nazaire à Cherbourg. 3-6-1866 : arrivée à Lorient. 12-1-1867 : appareille de Guet n'dar (St Louis) pour Brest (CF Piriou). 17-2-1867 : arrivée à St Nazaire avec transfert des passagers sur le Coligny pour les conduire à Lorient. 19-3-1867 : en rade de Lorient. 20-1-1868 : réarmée pour le Sénégal et le Gabon. 10-3-1868 : arrivée à Cherbourg, venant du Havre. 2-1-1869 : arrivée sur rade de Brest, venant de Lorient. 11-1-1869 : appareillage de Brest pour Cherbourg. 14-1-1869 : arrivée à Cherbourg. 15-2-1869 : appareille de Cherbourg pour la côte occidentale d'Afrique. 16-2-1869 : relâche à Torbay à cause du mauvais temps. 15-3-1869 : de Cherbourg pour le Sénégal. 16-3-1869 : dans l'obligation de se réfugier à Torbay à cause du mauvais temps. 29-6-1881 : rayée - ponton d’amarrage et charbonnière rive gauche du Scorff face à la caserne du Péristyle à Lorient. 22-11-1904 : vendu à Mr Boché, d’Hennebont. Remorqué le lendemain vers Hennebont pour démolition.

Nièvre

27-1-1856 : appareillage de Lorient pour Brest, Le Havre puis Toulon pour des transports en Crimée. 19-3-1857 : arrivée à Lorient, venant de Brest (CF Sévin). 18-6-1857 : à Brest. 7-1857 : à Glasgow pour prendre les machines du Tage et eu Duguay-Trouin. 28-12-1857 : de France vers la Martinique. 31-1-1858 : arrivée en Martinique. 1-2-1858 appareille pour la Guadeloupe, mais s'échoue au passage des Saintes. 3-4-1858 : appareillage de Fort de France pour la France. 1-5-1858 : arrivée à Brest. 1-6-1858 : de Brest à Lorient pour désarmer. 4-3-1859 : de Brest à St Nazaire, Toulon, puis campagne dans l'Adriatique en tant que poudrière. 8-12-1859 appareillage de Toulon pour la Chine avec 146 pax. 22 au 24-12-1859 : escale à Ténériffe. 1-6-1860 : rejoint l'amiral Charnez sur le Yang-Tsé-Kiang. 22-4-1860 : appareillage de Singapour pour la Chine. 10-5-1860 : arrivée à Hong Kong. 14-5-1862 : quitte Saïgon pour la France. 10-7 au 20-8-1862 : escale à Suez. 2-2-1863 : arrivée à Cherbourg. (SHM Rochefort) 29-8-1866 : réarmée. 23-12-1866 : de Cherbourg pour Mexique. 21-1 au 2-2-1867 : escale à Fort de France. 15-2-1867 : arrivée à Vera Cruz pour charger 1020 autrichiens. 18-2-1867 : appareille pour Alger et Pola. 24 et 25-3-1867 : escale à Gibraltar (CF Collet). 29-3-1867 : arrivée à Alger, puis Trieste pour débarquer les hommes de la légion autrichienne. 3-4-1867 : appareillage de Alger pour Cagliari. 13-4-1867 : Trieste. 20-4-1867 : relâche à Pola, Gibraltar. 13-5-1867 : à Toulon. 25-5-1867 : appareillage de Toulon pour Cherbourg. 11-6-1867 : arrivée à Cherbourg. 1-8-1867 : désarmé. 11-1869 : appareillage de Toulon pour l'Ecosse. 29-11-1871 : rayé. 1874 : démolition.

Rhin

avril à juil 1870 : montage de l'appareil moteur. 1855 : plusieurs voyages de Toulon en Crimée et à Milo (CF de Valmont). 1859 : nombreuses traversées entre la France, l'Italie et l'Algérie. 1-4-1859 : installation de stalles à Toulon. 27-04-1859 : transporte des batteries d'artillerie de Marseille sur Gênes. 8-12-1859 : appareillage de Toulon pour la Chine avec 109 passagers. 22 au 23-12-1859 : escale à Ténériffe. 12-2-1860 appareille du Cap. 12 au 16-4-1860 : escale à Singapour avec le Rhône. 29-4-1860 : arrivée en Chine avec le Rhône. 11-2-1862 : appareillage de Saïgon pour le France. 28-5-1862 : arrivée à St Denis de la Réunion, venant de Saïgon. 5-9-1862 : arrivée à Rochefort, venant de Chine. 6-10-1862 appareille de Rochefort pour Lisbonne et Alexandrie. Fin 1862, il appareilla pour Alexandrie, puis Toulon, où il reçoit des chaudières neuves 8-1863 : quitta Toulon pour les mers du Sud, puis le Mexique. 1-1-1864 : en chargement à Valparaiso. 28-7-1864 : à San Fransisco, venant d'Acapulco. 3 au 4-02-1865 : dans la nuit, en rade de Mazatlán, un violent coup de vent le pousse sur les rochers de l'île Trestin - gravement endommagé, il est remorqué à San Francisco par la frégate la Victoire. 10-3-1865 : départ de Mazatlán, remorqué par la Victoire, vers San Francisco pour réparations. 22-4-1865 : arrivée à San Francisco. 23-4-1865 : repris en remorque par un vapeur américain pour être dans l'arsenal de Martland à 22 milles de San Francisco. 5-12-1867 : départ de Valparaiso. 26-12-1866 : escale à Panama. Il décharge ses blessés les plus graves pour qu'ils puissent rejoindre le Rolland qui est à Colon et repart pour la France. Puis il descend vers le cap Horn. 22 au 23-12-1859 : escale à Ténériffe. 1-1867 : escale à Callao. 3-1867 : escale à Valparaiso. 3 au 9-05-1867 : escale à Rio, puis retour sur Toulon. 27-06-1867 : arrivée à Toulon et débarque ses machines et ses chaudières. 23-2-1869 : appareille de Toulon pour Brest (CC Ducouron-Lagoujine). 10-04-1869 : arrivée à Brest, désarmé, passé en cale sèche pour recevoir un spardeck, la machine et les chaudières de l'Allier. 7-1870 : sortie de cale. 1-1872 : le Rhin fait route pour Toulon où il prend des forçats et des passagers pour la Nouvelle Calédonie. 2-1872 appareillage de Toulon, passage par le Canal de Suez. 9-1872 : retour à Rochefort. 1-1873 : nouveau voyage de forçats pour la Nouvelle-Calédonie par Dakar, avec retour à Brest pour désarmer. 9-1873 : retour à Brest. 2-08-1875 : réarmé 1-09-1875 : appareille pour Rochefort 6-09-1875 : part de Rochefort pour transporter des condamnés pour la Nouvelle Calédonie. 30-01-1876 : arrivée à Nouméa. 24-10-1876 : arrivée à Toulon 24-11-1876 : désarmé. 1879 : réarmé pour porter les produits français à l'exposition de Sydney. 3-1880 : désarmé. 3-1885 : appareille de Toulon pour faire du transport entre Madagascar et la Réunion. Les batteries basse et haute furent pourvues de postes de couchage et de planches à sacs, en vue du transport des passagers. 5-06-1886 : condamné, utilisé comme charbonnière et centre de station de torpilleurs à Lézardrieux jusqu'en 1910 par la 1ère Flottille de l'Océan.

Saône

1855 : opérations de Baltique. 6-3-1857 : arrivée à Brest , venant des Antilles. 1858 : envoyée en Cochinchine. 1-09-1858 : participe au bombardement des forts de Tourane 2 au 10-02-1859 : transport de troupes vers le Cap St Jacques pour la prise de Saïgon. 11-2-1859 : sur rade à Hong-Kong (?). 10-4-1859 : appareillage de Singapour pour la Cochinchine. 1-11-1859 : station navale des Mers de Chine. Déb. 1860 : à Woo-Sung pour préparer l'expédition de Chine. 24-4-1860 : arrivée à Hong Kong, venant de Saïgon. 1-8-1860 : débarquement aux forts de Pe-Tang., prise de Pei-Ho. 1861 : retour en Cochinchine. 24-12-1863 : arrivée à Oran, venant de Lorient. 3-1-1864 : appareillage de Oran pour le Mexique avec une partie du régiment étranger. 12-6-1864 : départ de Vera-Cruz pour la France. 22 au 25-6-1864 : escale à la Havane. 21-7-1864 : à Brest (CF Lefer de la Motte) avec 410 pax. 9-9-1864 : appareillage de Brest pour Colon (Panama) - (CF Maisonneuve). 19-9-1864 : escale à Ténériffe pour faire du charbon, puis Martinique. 21-10-1864 : arrivée à Aspinwall (Colon). 30-12-1864 : arrivée à Brest, venant d'Aspinwal et de Fort-de-France, avce 393 marins de la Pallas. 13-2-1867 : arrivée au Mexique pour évacuation des troupes. 17-2-1867 : appareille pour Alger avec 600 hommes dont des autrichiens. 24-05-1872 : rayée.

Seine

17-7-1857 : arrivée à Brest, venant de Lorient. 9-1-1859 : touche un écueil devant Cadix et doit entrer dans le port. 17-1-1859 : escale à Toulon, en route pour le Levant (Cdt Kerlero de Rosbo). 12-3-1859 : de Toulon en Guyane avec 450 forçats. 1-5-1859 : arrivée à ?, venant de la Guadeloupe. Il repart pour Toulon avec 207 soldats à Bord. 7-6-1860 : appareillage de Toulon pour la Réunion. 12-1861 : appareillage de la Réunion pour Toulon. 24-3-1862 : appareillage de Toulon pour le Mexique, avec escale à Oran. 27-8-1862 : arrivée à Toulon. 4-9-1862 : appareille de Toulon pour Naples. 16-9-1862 : arrivée à Toulon, venant de Naples. 2-10-1862 : appareille de Toulon pour l'Algérie, puis Alexandrie pour amener des troupes de Chine. 11-10-1862 : transporte d'Alger à Alexandrie des troupes pour la Chine. 23-12-1862 : appareille de Toulon pour Alexandrie afin d'y charger les soldats noirs promis par L'Egypte pour le Mexique (CF Constant Jaurès). 1863 : rapatriement de troupes de Vera-Cruz. 7-1863 : désarmé. 6-1-1867 : appareille de Toulon pour Vera-Cruz. 2-3-1867 : arrivée au Mexique pour évacuation des troupes. 12-3-1867 : appareille de Vera Cruz pour Toulon avec 367 pax dont le contingent égyptien. 4-5-1868 : désarmé à Toulon. 4-5-1868 : désarmé à Toulon. 3-1870 à 12-1870 : transport de troupes en AOF et aux Antilles. 5-1871 : voyage aux Antilles. 6-12-1872 : désarmé à Brest. 29-8-1882 : coule en baie de Laninon, suite à des expérimentation de torpilles. - renfloué. 8-11-1884 : rayé. 1885 : démoli.

Yonne

3-7-1857 : arrivée à Brest. 24-4 au 8-6-1858 : voyage de St Louis du Sénégal à Brest. 16-4-1859 : de Brest pour Oran. 27-04-1859 : transporte des batteries d'artillerie de Marseille sur Gênes. 28-2-1860 : à Toulon venant d'Alger. 28-5-1860 : arrivée à Toulon, venant de Gênes avec deux bataillons du 59e de ligne (CF Chastenet). 9-7-1860 : réarmée. 1861 : mission a Sénégal.- Mexique. 1-1862 : réserve 2e catégorie. 5-7-1862 : arrivée à Cherbourg, venant de Lorient. 26-8-1862 : à Fort de France. 21-9-1862 : arrivée à Vera Cruz avec le Turenne et le Chaptal. 6-1863 : désarmé, réserve 3e cat. 1-2-1867 : arrivée au Mexique pour évacuation des troupes. 17-2-1867 : appareille de Vera-Cruz pour Brest avec 660 hommes (dont 300 malades) et 41 civils (CF Bouyer). 8-3-1867 : arrivée à Brest.. 31-5 au 3-12-1871 : ponton pour les insurgés de la Commune à Brest. 3-12-1871 : désarmé. 24-2-1885 : rayé. 1886-94 : ponton caserne des fusiliers marins à Lorient. 1-1894 : remplace le garde-côtes Bouledogue comme bâtiment de la Défense mobile et de la 2 ème Flottille des torpilleurs de l'Océan. 30-4-1913 : à nouveau désarmé, suite à la dissolution de la Flottille. 12-3-1914 : vendu pour la somme de de 44 235 frs, part vers Hennebont - semble avoir séjourné assez longtemps sur le Blavet. 6-1821 : démolition.