© Dossiersmarine - Copyright 2005-2020 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Divers divers 2
Remorqueurs Tout bâtiment à vapeur de cette époque a joué à un moment ou un autre de sa carrière le rôle de remorqueur. Cependant quelques navires ont été spécialement dessinés pour ce rôle, et leur spécialisation ne fera que croître avec le temps. nom chantiers caractéristiques / historique sur cale lancement en service rayé BALAGUIER FCM, La Seyne à roues - machine de 50 chn - coque fer 1860 1862 25-7-1900 affecté à Toulon. 25-7-1900 : rayé. 22-9-1904 : vendu. PELICAN Lorient 1826 6-10-1828 8-11-1828 25-7-1900 déplacement 645 t dimensions 48 x 8.4 x 2.5 m armement 3 c + 6 caronades propulsion à roues - 2 chaudières, 4 machines - 4 roues de 5 m -840 cv coque ? 8-11-1828 : armé (LV Janvier) ; 1828 : envoyé à la voile à Indret pour montage des machines. 12-11-1829 : désigné comme remorqueur à Brest. 19-2-1830 : armé à Brest. 4-4 au 22-5-1830 : Lorient-Toulon via La Corogne, puis participe à l'expédition d'Alger. 26-1 à 16-8-1832 : navette Toulon-Algérie (LV Alliez) 3-1834 : expédition de Bône. 13-8 à 16-10-1834 : Toulon-île d'Aix, puis désarmé à Rochefort. 1-7-1836 à 1845 : remorqueur sur la Charente. 1865 : ponton à Rochefort. PISTON Indret 1 hélice - 20 chn 1865 1914 1866-1914 : Bâtiment de servitude à Indret. EDOUARD FCM, La Seyne 1 hélice - 50 chn - coque fer 1849 1872 affecté à Toulon comme porteur de déblais. SAINT MANDRIER Toulon remorqueur à roues- 20 chn -coque fer 1868 1868 20-4-1869 27-6-1890 affecté à Toulon. SOLIDE chaloupe de la frégate Normandie transformée en remorqueur - 1869 24 t - 4 chn affecté à Toulon. SAMSON Toulon ou Sète remorqueur à roues - 120 chn - coque fer 1864 1-8-1865 1866 7-2-1898 attaché au port de Toulon. PATIENT Cherbourg construit comme aviso de flottille, mais utilisé en remorqueur 25-2-1862 9-8-1862 1902 attaché à Cherbourg. ACTIF Brest remorqueur, puis aviso à roues (plans de Lienard) - 50 t, 40 chn 1834 10-8-1835 23-8-1836 1861 11-6-1836 : officiellement baptisé du nom d'Actif. 23-8-1836 : remorqueur à roues à Cherbourg. 1854-55 : reclassé aviso de flottille (voir cette rubrique) 1-1-1855 : rayé de la liste des avisos - reste remorqueur à Cherbourg 1861 : rayé - rebaptisé Grebe. 1869 : démolition. NAVETTE Cherbourg remorqueur à hélice - 20 chn - 60 t 1-7-1858 22-6-1859 1911 affecté à la DCN Cherbourg. 1868 : expérimentation du gouvernail Joessel. CANICHE Cherbourg aviso de flottille , remorqueur à hélice - 55 t - 15 chn 10-1863 8-8-1864 1902 1885 : remorqueur à Cherbourg. 1902 : rayé. 2-4-1903 : démolition à Cherbourg. PRECIEUSE (ex-can. NR 2) Toulon voir cannonnière NR 2 1859 1859 1865 1876 BOYARD Rochefort remorqueur à roues basé à Rochefort 26-1-1843 28-7-1843 12-1849 1879 40 (ou 80 ?) chn - plans de Charles-Louis du Chaland ELORN ? remorqueur expérimental à hélices, en forme de triangle (?) 1852 1853 1930 dimensions : 30 x 5.4 x 2.6 m - 73 t - 8 h - 100 ch bâtiment de servitude à Brest, à la disposition de la DCAN. 1931 : démolition. INFATIGABLE Brest remorqueur à roues 1868 1869 1869 1895 bâtiment de servitude à Brest. 1895 : rayé. 1896 : prison. 1897-98 : charbonnière. 1898 : renommé Menez-Hom. 1914 : vendu. ROBUSTE FCM, La Seyne remorqueur à roues - 600 tx ; 720 tpc - 160 chn - coque fer 1860 1861 7-12-1900 11-2-1862 : à Villefranche avec la Gloire. 1865-1890 : bâtiment de servitude à Toulon. 7-12-1900 : condamné. 1901 : démolition EXCENTRIQUE ? 20 chn 1866 1914 affecté au port d'Indret. classe FCM remorqueurs porteurs de déblais 1 hélice - 50 chn - coque fer Adolphe FCM, La Seyne 1849 1849 19-10-1874 Arthur FCM, La Seyne 1849 16-8-1872 Hector FCM, La Seyne 1849 1876 Carrière à Toulon 1861-76 : Allège ; 1878 : démoli à Toulon Jules FCM, La Seyne 1849 1872 Max FCM, La Seyne 1849 4-1-1871 1850-64 : basé à Toulon. 2-2-1864 : remorquage de Toulon à Lorient par l'Australie. 1864-70 : basé à Rochefort 15-2-1869 : arrivée à Rochefort, venant de Bordeaux avec en remorque la Pintade. 4-1-1871 : capturé et coulé par la corvette prussienne Augusta devant la pointe de la Coubre. classe Sénégal remorqueurs à roues 160 chn 1826 Congo Guyane Indochine Sénégal UTILE FCM, La Seyne remorqueur à roues - 720 t - 50 chn - coque fer 1860 1861 20-9-1862 bâtiment de servitude à Toulon. 6-1849 : à Gorée. 25-12-1868 appareille de Toulon pour Ajaccio, avec des jeunes détenus marseillais (LV Dellile). 28-12-1868 : arrivée à Toulon. 16-4-1887 : appareille de Toulon pour une tournée d'inspection avec le Dupetit-Thouars. 7-1892 : échoué. 1892 : démolition. CHASTAING Indret remorqueur à hélice - 20 chn 1866 1873 bâtiment de servitude à Indret. 1873 : vendu pour la démolition. MILON FCM, La Seyne remorqueur à roues - 30 chn 1862 1862 1865 7-12-1898 servitude à Toulon RAMEUR Cherbourg remorqueur à roues, aviso à vapeur - 60 chn 20-1-1830 28-6-1831 25-2-1850 26-5-1836 : explosion accidentelle à Cherbourg (3 morts). 1866 : rebaptisé allège NR 3 1878 : démolition à Cherbourg.. MINEUR ? remorqueur fluvial à roues 1870 1870 : participe au déménagement de l'école de Cavalerie à Saumur PORTEUR ? remorqueur à hélice - 25 chn 1865 1888 MOURILLON La Seyne remorqueur à roues - 200 cv -coque fer 1860 1861 1890 1865-91 : bâtiment de servitude à Toulon. 1891 : vendu. yachts impériaux Il y eut d'autres yachts impériaux. Voir notamment le Puebla (aviso de flotille) Hirondelle 1868 Jérôme Napoléon 1860-66 (corvette) Cassard / Jérôme Napoléon 1866-1870 / Desaix Reine Hortense (cf corvettes < 1850 & Cassard, aviso de 1ère classe) Eugénie 1858 Jeanne d'Arc 1862

Aigle

Corvette à roues aménagée en yacht impérial - plans par Dupuy de Lôme nom chantiers sur cale lancement en service rayé Aigle Cherbourg 18-12-1857 23-12-1858 8-2-1859 29-1-1891

caractéristiques

dimensions 90 x 10.5 x 17.25 (HT) x 4.4 m déplacement 2 011 t vitesse 15 n (16.8 aux essais) effectif 160/180 h propulsion machine Mazeline à 2 cyl. de 500 chn - Machine Mazeline : 2 cylindres oscillants : d = 1,82 m ; c = 1,9 m ; 6 chaudières tubulaires ; roues de 8 m de diamètre ; 12 aubes articulées de 3,2 x 0,85 m ; 13,75 n à 25,4 t/mn pour une pression de 2,56 atm et une puissance de 1796 chi ; 16,8 n aux essais. armement 2x12 obus. bronze

historique

19-6-1859 : en essais en rade de Cherbourg. 12-6-1860 : appareillage de Cherbourg vers Alger, avec escale à Valence. L'empereur est à bord pour la dernière escale. 27-6-1860 : arrivée à Toulon. 17-9-1860 : arrivée à Alger avec l'empereur. 14-10-1862 : appareille de Toulon pour la journée. 26-5-1864 : nouveau commandant : CV de Dompierre d'Hormy. 24-4-1865 : de Toulon à Marseille. 1-5-1865 : participe à la revue navle de Marseille avec l'empereur. 3-5-1865 : arrivée à Alger avec l'empereur. 26-8-69 : arrivée à Bastia avec l'impératrice. 1-9-1869 : passe devant le front de l'escadre avec l'impératrice à bord. 21-9-1869 : de Toulon à Venise pour prendre l'Impératrice et l'amener à Constantinople. 2-10-1869 : arrivée à Venise par train de l'impératrice qui embarque à bord. 14 au 18-10-1869 : accompagne l'impératrice à Constantinople, en compagnie du Forbin. 19-10-1869 : appareille pour Alexandrie. 22-10 au 15-11-1869 : escale à Alexandrie avec l'impératrice pour l'inauguration du canal. 16-11-1869 : escale à Port-Saïd, puis Ismaïlia, pour inauguration du canal de Suez avec l'impératrice Eugénie. 20-11-1869 : escale à Suez, et retour à Port Saïd. 24-11-1869 : appareille de Port Saïd pour Messine. 31-5-1873 : renommé Rapide et reclassé corvette. 1873 : transporte le shah de Perse de Portsmouth à Cherbourg. 1874-84 : en réserve. 1885-88 : désarmé. 1889-91 : en réserve. 29-1-1891 : condamné et rayé. 1891 : démolition - vendu pour 103210 francs à Cherbourg.

Trirème

Napoléon III demanda à Jal de lui concevoir une trirème antique dont la construction serait confiée à Dupuy de Lôme. nom chantiers sur cale lancement en service rayé Trirème Asnières 8-1860 9-3-1861 2-1861 1872

caractéristiques

dimensions 39.70 x 5.5 x 1.15 m déplacement 54 t propulsion 130 avirons coque bois

historique

24-3-1861 : de St Cloud à Neuilly et retour, avec l'empereur et l'impératrice à bord. 6-1861 : de Paris au Havre à la remorque de l'Hercule. 20-6-1861 : du Havre à Cherbourg remorqué par le dauphin. 1872 : bâtiment de servitude à Cherbourg. Sous-marin Plongeur Plans de Siméon Bourgeois et Charles Brun. nom chantiers sur cale lancement en service rayé Plongeur Rochefort 6-1860 18-5-1863 20-6-1867 15-2-1873

caractéristiques

dimensions 44,5O x 6 x 3.55 m déplacement 420 / 435 t en plongée vitesse 4 n effectif 12 h propulsion 1 hélice - machine de 120ch - machine de 120 cv - moteur air comprimé 117 cm3 développant 80 ch à 4 n Rayon d’action : 5 nautiques à 4 n et 7,5 à 2,4 n. Machine à 4 cylindres en V fonctionnant à l’air comprimé alimentée par 23 réservoirs gonflés à la pression de 12 atm. Le refoulement de l’air du moteur de propulsion et des moteurs auxiliaires s’effectuait dans le bord et était évacué par 2 soupapes. Les compartiments situés en abord de la coursive et le compartiment avant contenaient les réservoirs d’air et constituaient les ballasts, Deux de ces réservoirs furent par la suite convertis en caisses de réglage. Hélice à 4 pales de 2 m de diamètre - Un gouvernail vertical et 2 horizontaux manoeuvrés à bras à l’arrière - Pour aider à maîtriser l’immersion on disposait d’un régulateur composé de deux pistons manœuvrés à bras qui se déplaçaient dans des cylindres d’une capacité totale de 200 litres auxquels fut adjoint en 1865 une hélice à axe vertical de 0,9 m de diamètre et 1,5 m de pas elle aussi manoeuvrée à bras. Lest largable.Immersion prévue 12 m. rayon d'action 5 nautiques à 4 n et 7,5 à 2,4 n. coque bois

historique

16/4/1863 : lancement. 8-6-1863 : Essais de machine sur place. 10-6-1863 : Essais en marche dans la Charente (Cdt LV Doré) - plonge dans un bassin, mais coule à la suite d'un hublot brisé (l'équipage se sauve par une cheminée sortant au dessus de l'eau). 5-9-1863 : Nouvelle expérience d'immersion au bassin. 11-2-1864 : Essais en mer - tenue insuffisante. 14/2/1864 ; au cours d'essais dans le bassin à flot de 300 m, une trop forte admission d'air dans les cylindres emballe le moteur, et le Plongeur éperonne le quai. 18/2/1864 : la Vigie amena le Plongeur en rade de La Palice ou il fit une plongée statique à 9 m de profondeur, dans la nuit le vent de nord-est amena de la neige, les essais sont interrompus. 22/2/1864 : en cours d'essais en remontant la Charente, son éperon pique dans la vase profondément. Le sous-marin reste coincé bien que battant les machines en arrière. Il ressortira à la marée suivante en remorque de La Vigie. 20-6-1867 : armé. 1-1870 : désarmé à Rochefort. 1872-73 : transformation en citerne. 27-12-1873 : condamné - utilisé comme citerne à eau, automotrice à vapeur de 120 cv, à Rochefort. 1928-31 : à Toulon. 25/12/1935 : rayé des effectifs. 26/5/1937 : il sera vendu 25143 francs pour a démolition. Nota : la carrière lamentable du Plongeur reste encore à écrire. Les quelques rares sources existantes se contredisent. Port-Louis Bac amphidrome nom chantiers sur cale lancement en service rayé Port-Louis 1874 1936

caractéristiques

dimensions 25.5 x 5 x 0.8 m déplacement 35 t vitesse 6 n effectif 8 h propulsion à roues latérales - machine de 400 cv coque fer

historique

1874-1931 : navire amphidrome servant au transport des malades entre l’hôpital de Port-Louis et Lorient. Assure également la surveillance des parcs à huîtres en rade de Lorient et dans le Blavet. 1936 : désarmé. Sort officiel inconnu, mais semble être en 1940 sur des photos d’archives allemandes au fond de l’arsenal (source Le Pallec). autres nom type observations chantier sur cale lancement en service rayé MANA navire à voiles Petit bâtiment de servitude en Guyane. 1865 1866 LEONTINE navire à voiles Petit bâtiment de servitude au Sénégal. 1865 1866 ELEPHANT allège à voiles Petit bâtiment de servitude au Sénégal. 1865 1871 AGATE sloop construit à Brest 1856 1863 ROBERT allège à hélice de 50 chn - servitude à Toulon La Seyne 1864 12-4-1875 ALGERIENNE balancelle 1860 1871 SEVRE chatte Rochefort 27-5-1820 1869 N'DAR bateau de servitude au Sénégal 1865 SAINT GEORGES navire à voiles servitude en Guyane 1865 ERNEST porteur à hélices navire de servitude à Toulon La Seyne 1856 1874 EUGENIE yacht affecté au service des LLMM à St Cloud. 27-4-1858 27-4-1858 : cédé au Département de la Marine. 21-5-1858 : arrive à Cherbourg. JEANNE D'ARC yacht impérial construit pour le service personnel de l'Empereur. 1862 ? 25-2-1862 : à Saint-Cloud DELIVRANCE voilier dimensions : 14.00 x ? x 0.70 / 1.40 m îlot Mellish (17.5° S, 155.9° E) 1852 11-1856 Voilier construit avec les restes de l'épave de la goélette Duroc, par son équipage (31 h) sous la direction de l'EV Jules de Lavaissière de Lavergne. Il sera abandonné à Madagascar en novembre 1856 Dix-décembre Premier câblier français - ancien charbonnier anglais à coque en fer, sans quille. nom chantiers sur cale lancement en service rayé Dix-décembre Grande-Bretagne 1863 1865 1925

caractéristiques

dimensions 52.40 x 8 x 3.20 m déplacement 754 tpc ; 365 tpl propulsion 1 hélice - machine de 65 chn - charbon : 55 t - voilure : 270 m² coque fer

historique

1863 : acheté par l'administration des Télégraphes, armé par la Marine. Il est basé à Cherbourg pour la pose des câbles télégraphiques sous-marins. 1864 : première pose de câble entre Oran et Carthagène avec un équipage franco-anglais. 11-1864 : débarquement de la chaudière - refonte.. 1865 : renommé le Dix Décembre - pose des liaisons Macinaggio-Bastia et Marsala-Bizerte. 1868 : redébarquement de la chaudière remplacée par celle du Passe-Partout. 14-12-1868 : appareillage de Toulon avec des pièces de rechange pour la division du Levant. 17-12-1868 : escale à Messine pour soutage. 20 au 26-12-1868 : au Pirée. 26 & 27-12-1868 : mission à Syra. 11-1-1868 : mouille en rade de Toulon. Il est déclaré comme appartenant toujours à l'administration des Postes. 27-12 au 3-1-1869 : au Pirée. 7-1-1869 : escale à Messine pour soutage. 9-1-1869 : retour à Toulon. 19-1-1869 : appareillage de Toulon pour Gibraltar pour ravitailler le Limier qui s'y trouve en station. 1870 : renommé Ampère. 1870-74 : en service à la Seyne. 1871 : carénage (LV Cavalier). 1874-1925 : opère dans le Nord. 1877 : pose du câble Le Havre-Honfleur. 1889 : la Marine retire ses équipages.